Les bienfaits du bois sur la santé | Rencontre avec Florence AVIAT, Your Research Bio Scientific

chercheure
Adhérents

Publié le

08/09/2021

Changer la taille du texte

Taille du texte : A+ A-

Adhérent
NOVABUILD

YOUR RESEARCH BIO SCIENTIFIC

Cabinet conseil

LE LANDREAU (44430)

Vous êtes ici

Témoignages

Mon offre de service, c’est votre recherche, comme c’est indiqué dans le nom de ma société : Your Research Bio Scientific. Je m’efforce de trouver la solution à votre projet de recherche dans le bois.
Florence AVIAT, CEO YouR ResearcH, Docteur en Biologie, Experte "Bois & Santé",
Your Research Bio Scientific est plus qu’une entreprise, c’est une thématique, la thématique des bienfaits du bois sur la santé.
Florence AVIAT

Bonjour Florence AVIAT, comment allez-vous dans cette période de crise sanitaire, doublée d’incertitudes économiques, sans oublier la crise climatique qui s’accentue ?

Pour ma part, ça va mieux. Mon projet est en lien avec des laboratoires de recherche qui ont été fermés pendant 8 mois, et je n’ai pas pu facturer les clients dont les missions étaient en lien avec les travaux issus des laboratoires. Alors, oui, je peux vous dire que cela va mieux depuis le mois de juillet, avec la reprise de ces activités.

Pouvez-vous vous présenter, vos 3 points forts personnels et professionnels ?

J’évoquerais en premier mon ouverture d’esprit que mon parcours reflète. J’ai commencé comme chercheuse et je suis aujourd’hui cheffe d’entreprise. Je n’étais pas au départ formée pour monter une entreprise, il a fallu que je m’initie à toutes les questions qui sont le quotidien des entrepreneurs, les déclarations de TVA, etc.

Je m’intéresse à tous domaines de recherche, portés aussi bien par des partenaires privés que publics. Je cherche à travailler sur des projets transversaux très diversifiés.

Mon domaine, c’est le bois. Je travaille le bois dans l’emballage et dans la construction ou l’aménagement intérieur.

Ma compétence principale est le domaine scientifique autour du bois, et en particulier la santé, l’hygiène, la gestion des micro-organismes sur des surfaces.

J’ai un fil rouge, la santé, la santé du consommateur pour l’emballage, et la santé de l’occupant pour le bois dans la construction.

Pour revenir sur mes points forts, ce que je préfère, c’est l’échange, pour apprendre et transmettre.

L’échange permet de trouver un marché, mais aussi de former les ingénieurs de demain sur les arguments du bois (le CO2, le bien être, l’économie circulaire, etc.). Je vais dans les écoles d’ingénieurs, mais aussi les collèges et les écoles, pour acculturer les élèves sur le bois, sur des bases scientifiques.

Pouvez-vous nous raconter pourquoi vous avez créé Your Research Bio Scientific ?

Mon projet d’entreprise date du 1er décembre 2015 qui est un moment où j’arrivais à la fin d’un CDD de 5 ans de recherche. J’ai géré un consortium sur l’emballage bois, et à la fin les partenaires voulaient continuer à travailler avec moi, mais ce n’était plus possible dans le cadre des structures de recherche, j’ai donc créé mon entreprise.

Dans ma famille, il y a pas mal d’entrepreneurs, et ils m’ont portée et accompagnée. C’était un gros plongeon dans l’inconnu et je ne le regrette pas un instant. Je suis sur une niche qui m’ouvre sur plein de demandes différentes, toutes plus intéressantes les unes que les autres.

Pouvez-vous présenter Your Research Bio Scientific ?

Mon offre de service, c’est votre recherche, comme c’est indiqué dans le nom de ma société : Your Research Bio Scientific. Je m’efforce de trouver la solution à votre projet de recherche dans le bois.

Cela peut m’amener à traiter des questions réglementaire ou de R & D sur le bois, ou à trouver de bons partenaires de recherche, à gérer le projet, à faire le lien entre entreprises et labos, à préparer des recommandations pour faire évoluer la réglementation sur le bois, ou à intervenir dans des écoles ou auprès d’Organisations Professionnelles par des formations sur le bois dans l’alimentaire ou la santé de l’occupant des bâtiments.

Your Research Bio Scientific est plus qu’une entreprise , c’est une thématique, la thématique des bienfaits du bois sur la santé.

Quel est votre rôle, votre contribution au sein de Your Research Bio Scientific  ?

Je suis une des branches de l’arbre. J’essaie de rester bien vivante sur le tronc malgré les coups de vent, et je vais tous les jours chercher le soleil pour faire grandir l’arbre YouR ResearcH…

Quelle est la ou les cible(s) ou les marchés de Your Research Bio Scientific ?

Pour l’alimentaire, je travaille pour les entreprises de l’Agroalimentaire, ou les syndicats professionnels français et européens et les universités.

Pour le bois-santé, il y a notamment, la maitrise d'œuvre, les promoteurs, des universités, mais aussi des représentants de la filière comme le CODIFAB, ou FBIE .

C’est très diversifié, du coup, cela m’amène à parler différemment avec chacun, ce qui me fait avancer en permanence.

Quelles sont les 2-3 réalisations dont vous êtes la plus fière ces 5 dernières années ?

Je suis fière d’EMABOIS qui était un important consortium que j’ai piloté pendant 5 ans et qui a permis de confirmer que le bois est inerte pour la santé du consommateur.

Il y a aussi le projet BOIS-H2 avec l’ESB, Oniris-Nantes et les CHU de Nantes et Angers, au cours duquel nous avons établi un début de faisceaux d'arguments scientifiques qui permettraient au bois de pouvoir revenir dans l’hôpital.

Votre structure intègre-t-elle une démarche d’atténuation, d’adaptation, de transformation, face aux dérèglements climatiques ?

Je défends un matériau qui va ralentir la crise climatique. L’utilisation du bois pour remplacer le plastique dans l’alimentaire, par exemple, relève clairement de la question de la décarbonation. Le bois en construction a quant à lui toute sa part également sur la question climatique.

Pourriez-vous nous faire part d’engagements que vous avez pris personnellement, ou en tant que dirigeant d’entreprise, en faveur des questions climatiques ?

Habitant dans un vignoble, je suis assez engagée personnellement sur la diminution des pesticides, notamment dans les vignes, pour l'environnement, la santé des agriculteurs et des consommateurs. Nous avons obtenu que les viticulteurs ne pulvérisent plus pendant les heures de classe, par exemple

Quelle vision portez-vous sur l’avenir du bâtiment, de la ville, des aménagements ? les tendances émergentes qui vont se généraliser, les pratiques ou habitudes qui vont se transformer ?

J’imagine une ville plus à l’écoute de ses habitants. On a envie de quelque chose qui nous ressemble plus, de plus naturel, de plus apaisant. Il y a beaucoup de recherches sur la nature dans la ville, pour des bâtiments plus résilients, avec plus de bois. On sait que le bois dans le cadre de vie réduit le stress des personnes. La biophilie revient dans les logements et les bureaux, dans la ville en général. Avec la couleur, la lumière, les matériaux, la biophilie touche les 5 sens.

Une question maintenant sur votre territoire. Quel est votre port d’attache ? est-ce que vous pouvez décrire votre relation à ce territoire ?

Je suis bordelaise, et j’ai fait mes études à Nantes. C’est dans la région Pays de la Loire que j’ai le plus de réseau, notamment par la dynamique de la filière bois, mais mon territoire, c’est l’Europe, c’est mon rayon d’action. Les pays nordiques ont beaucoup à nous raconter sur ces questions.

Auprès de qui ou de quoi allez-vous puisez votre énergie quand vous en avez besoin ?

Si j’ai besoin d’énergie, ce sera la famille, cela remet les idées à plat.  Si je cherche de l’apaisement, je fais de la calligraphie, et je vais marcher dans la forêt ou le long de la mer. C’est incroyable comme le son de la mer est apaisant.

Et le pas-de-côté que vous n’avez pas encore fait, et que vous aimeriez faire ?

Partir vivre au Japon !

C’est la calligraphie qui me rapproche du Japon, mais aussi le rapport à la nature et au bois, ou le respect de l’autre, qui existe en toute situation, et que l’on perd dans notre société.

Vous êtes depuis peu membre de Novabuild, quels bénéfices en attendez-vous ?

J’attends de prendre un café avec les nouveaux adhérents. L’idée c’est d’apprendre avec les gens qui font, pouvoir discuter avec eux.

Pouvez-vous raconter une belle rencontre que vous avez faite avec Novabuild ?

La nôtre aujourd’hui ! Ce n’est pas un exercice facile de parler de son entreprise et vous m’avez aidée à le faire sans même m’en rendre compte. Merci.

Je vous remercie d’avoir bien voulu répondre à nos questions.

Propos recueillis par Pierre-Yves Legrand, directeur de Novabuild, le 2 septembre 2021

ADRESSE

Laisser un commentaire

 

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

S'abonner ici